Mot du Pasteur mois de Février

Mot biblique : « La parole est toute proche de toi, elle est dans ta bouche, elle est dans ton cœur pour que tu la mettes en pratique. »Deutéronome 30,14

Mot du pasteur :

Le Carême s’est maintenant !

Il y a des temps de pause, des temps nécessaires de distance, de recul. Le carême nous offre cette chance, saisissons la ! Cette pause, cette nécessité, elle nous vient parfois d’une maladie, ou d’un besoin de repli, ou celui de faire comme la nature : se poser et se reposer un peu. Elle nous vient d’une fatigue ou d’un refus. Mais toujours c’est un signe, plus : une chance !

Alors pour ces semaines à venir :

40 jours pour faire le tri, pour se délester de ce qui est inutile, comme lorsqu’il faut traverser un désert.

40 jours pour ne plus se contenter de « juste comme il faut », pour sortir du strict minimum.

40 jours pour éduquer le cœur et aimer, apprendre à aimer, d’une façon neuve à la manière des premiers jours

40 jours pour arracher l’esprit à ses obsessions, à ses idées reçues, et l’ouvrir à la nouveauté

40 jours pour marcher à un autre rythme, pour changer de pas, de style, d’ampleur ou de lenteur, pour se poser, réfléchir, faire le ménage, pour se purifier

40 jours pour regarder Dieu pour écouter la parole du Christ et la laisser faire son œuvre de redressement au secret de nos désirs

40 jours pour être transfiguré

40 jours pour grandir avec l’Evangile

40 jours pour redécouvrir la vérité de son propre être et le savoir lié à Dieu.

(Evelyne Schaller, inspiration de diverses lectures !)

PRIERE :

O Dieu, toi qui sais reconnaitre l’aimable en chacun d’entre nous, toi qui sais voir la lumière au-delà de nos ombres parce que tu es lumière, permets moi, au cours de ce carême, de t’offrir le jeûne de tout jugement, de toute critique. Permets moi de t’offrir la privation, l’abandon, le lâcher prise des idées toutes faites et de cet incessant désir d’avoir raison.

Permets moi Seigneur, d’atteindre ce calme sommeil de la pensée où je puisse cheminer vers cette vacuité intérieure qui laisse en moi toute la place  à ta présence

Mot du Pasteur mois de Janvier

Mot biblique pour l’année 2018 

« A celui qui a soif je donnerai de la source d’eau vive, gratuitement. » Apocalypse 21, 6

Mot du pasteur : HEUREUSE ANNEE !

Dans nos mains ouvertes, comme pour une offrande, voici nos 365 jours et nos 365 nuits !

365 et plus encore, de décisions et de ruptures, de souffrances et de joie, de sourires et de consolations. Reçois tout Seigneur !

Merci pour ce temps donné !

Et que 365 jours viennent encore, et autant de nuits. Oui, pour la vie, Seigneur !

Une année s’achève. Une autre année commence.

Les deux années, je te les confie, mon Dieu.

Fais-moi grandir dans cette expérience : Tu me portes.

Ma vie entière est dans ta bonne main.

Ainsi je peux remettre dans ta main mon passé, et je peux prendre de ta main mon avenir. Que je grandisse dans cette expérience : mon temps est entre tes mains.

Je peux me confier en toi.

Une année s’achève. Une autre année commence.

Ces deux années, je te les confie, mon Dieu. Amen

Mot du Pasteur mois de Décembre

 

Mot biblique : « Grâce à la tendre compassion de notre Dieu, le soleil brillera sur nous d‘en haut pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort et pour diriger nos pas vers le chemin de paix. » Luc 1,78 à 79

 

A méditer : Un temps de naissance

Cette naissance là change radicalement le destin des habitants de la terre : Dieu devient homme. Fragile et fort, comme un homme, familier des rires et des larmes, Dieu devient homme et du fait même l’homme nait à une dignité impossible jusqu’alors : en lui Dieu est présent. Chaque jour et pour toujours l’homme participe à la sainteté de Dieu et à son infini amour. Dans l’humanité germe la divinité.

Certes le mal est aussi dans le monde ! Malheureusement. Mais en cet Avent, à nous croyants de faire naitre, sans attendre, des attitudes nouvelles, toujours à réinventer. A nous de nous mettre à la vigilance, afin que les regards changent et avec eux les gestes et les cœurs.

A travers notre foi et nos actions qui deviennent visibles ainsi, la nuit de Noel proclamera encore aux vivants, et ce jusqu’au bout des temps : « Vous êtes les biens aimés de Dieu. »

Mot su Pasteur Novembre

Mot biblique : « Dieu dit : j’habiterai au milieu de vous. Je serais votre Dieu et vous serez mon peuple. » Ezechiel 37,27

Satellite

Mot du pasteur :  Se replier sur soi ?

Nous sortons d’un temps de jubilé et de fête pour passer à un autre temps. Ce numéro est entre deux temps : le mois de novembre avec la fin de l’année liturgique et celui de décembre qui annonce un temps nouveau. C’est aussi le temps des souvenirs qui s’ouvre à nous.

Mois de novembre : souvenir  de celles et ceux qui nous ont quittés …et avec eux combien de souvenirs du temps passé…

Mois de décembre : souvenirs d’enfance peut être, nostalgie d’un Avent et d’un Noël d’autrefois, ou attente de tout ce qui comble nos souvenirs, les chants, les bonnes odeurs, les recettes d’antan, la joie des enfants…Ces deux mois marquent souvent un temps de replis sur soi, bien au chaud à l’abri des frimas, dans nos maisons, dans nos souvenirs. Là nous restons tournés vers le passé alors que ce temps qui vient est ouverture et accueil. Il est ce temps qui doit nous ouvrir : vers Celui qui vient, vers l’autre, et le tout autre qui s’incarne dans le plus petit de nos frères. E.S

« Devant la crèche nous sommes appelés à parler en actes de la tendresse de Dieu offerte à chacun simplement, parce qu’il est homme, femme, enfant de la terre et que cela suffit à sa tendresse. » (Albert Huber)

Mot du Pasteur mois d’Octobre

Mot biblique : «Je vous le déclare, il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. » Luc 15,10

vivre-la-fraternite-prieres-textes-et-chants-vente-par-10-

Mot du pasteur : VIVRE LA FRATERNITE !!

Pour accompagner cet évènement national qui se déroule à Strasbourg, nos Eglises ont concocté un livret de chants et de prières auquel il faut à tout prix prêter attention. Son projet nous concerne tous : que ces chants et ces prières résonnent dans les Eglises, dans les maisons et dans les cœurs tout au long de l’année 2017/2018.Une belle invitation à vivre la fraternité, à resserrer nos liens, ici et au loin, en famille, en Eglise, en communauté de foi et d’amitié. Non seulement ce livret veut nous accompagner dans les célébrations mais aussi dans nos propres relations parfois complexes. La Bible n’en ignore pas les difficultés: elle les raconte aussi tissées de violences, de jalousies, de pardon et de retrouvailles. Le Christ nous a établi frères et sœurs, il nous invite à tisser ou retisser les liens de fraternité pour travailler au Royaume de Dieu. (N.B : vous pouvez acquérir ces livrets dans vos paroisses.)        Evelyne Schaller

 

Prière: « Que te soit annoncé la paix sur toutes tes luttes intérieures : oui, paix aux hommes que Dieu agrée ! Qu’une paix profonde te soit annoncée, à toi qui es tourmenté et oppressé. Qu’au monde tu sois soustrait, pour trouver en Dieu la véritable paix. » Albert Schweitzer, livret  page 59.

13d107a5c9

 

RENDEZ VOUS :

 

Direction PROTESTANTS 2017 !

Nous vous proposons de rejoindre les évènements de Protestant en Fête. Un bus nous emmènera dimanche matin au culte célébré au Zénith! Les bulletins d’inscription étaient dans le dernier numéro ! Inscrivez-vous rapidement ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la pasteure.

Sur inscription ! (à ce jour il reste encore 10 badges entrée à toutes les manifestations et 10 places dans le bus pour aller au Zénith dimanche matin.)

 

 CHERCHE BENEVOLES ! Nous cherchons aussi des bénévoles pour l’une ou l’autre des journées, pour 3 heures de présence ou plus ! Contactez nous !

Mot du Pasteur mois de Septembre

Mot biblique : « Ainsi il y a des derniers qui seront les premiers et il y a des premiers qui seront les derniers. » Luc 13 , 30

 

Mot du pasteur :

SEPTEMBRE : liturgies d’impulsions pour réfléchir, porter et prier cette création qui souffre et gémit.

Les liturgies du mois de septembre font de nous des priants pour la création. La terre a besoin de nos soins, ces soins sont aussi dans les paroles de bénédiction et les prières.

En tant que chrétiens nous sommes responsables de la gestion de la terre. Elle est un don placé entre nos mains. Restons vigilants, posons nous les bonnes questions, n’hésitons pas à manifester nos inquiétudes, notre engagement pour la clarté du tout ouvrage qui porte impact à la terre.

colombe

Prière : « J’aimerai être l’arche de Noé, apporter réconfort et secours aux hommes, tous ceux dans le péril des eaux ! Oser et non pas craindre ! J’aimerai être la colombe, et comme elle, chercher pour notre avenir les branches dont jaillissent de nouveaux rameaux ! Oser et non pas craindre !

J’aimerais être l’arc en ciel, et chanter l’espérance pour les hommes, pour ceux qui bâtissent la terre de Dieu ! M’engager et non pas craindre. »

Culte en plein air à Vendenheim le 17 septembre à 16h : « Un  GCO, pour qui, pour quoi ? » le lieu: CLUB CANIN de Vendenheim (à coté du stade de foot)

 

1_01 fratrenité

Mot du Pasteur Juillet et Août

MOT BIBLIQUE

«Voici ma prière : que votre amour abonde encore, et de plus en plus, en clairvoyance et en intelligence. » Philippiens 1,9

13d107a5c9

Mot du pasteur : Vivre la fraternité ! Tout d’abord laissons résonner ce mot de « fraternité » en nous…Alors nous entendrons peut être  l’histoire de Caïn et d’Abel, nous nous souviendrons d’un certain Jacob qui vole la bénédiction à son frère Esaü ; il y aura aussi Joseph vendu par ses frères et le pardon qu’il leur donne. Plus tard, Jésus dira : « Qui est ma mère, qui sont mes frères, mes sœurs…».En laissons résonner le mot de fraternité en nous, nous évoquerons peut être aussi nos fratries, nos joies, nos difficultés, nos jalousies, nos pardons. Lors de notre prochain culte intergénérationnel le 18 juin, des histoires de fraternités nous interpellerons.

Le mot « frère »nous rappelle notre devoir d’humanité. Comment ne pas évoquer celui qui est à ma porte et qui a faim ? Celui qui est là sans accueil, sans toit ni  amitié ? Plus encore dans cette année de Jubilé de la Réformation, notre protestantisme nous invite à y réfléchir et à avancer ensemble avec d’autres croyants. C’est le projet du prochain rassemblement Protestants en fête 2017 : « Vivre la fraternité ! »

Fraternité 2017 … Ca vous semble  loin mais c’est tout juste après l’été : les 27, 28 et 29 octobre à Strasbourg.

Parmi un large programme, notons déjà que sur la place Kleber, le Village des fraternités proposera un cheminement vers la fraternité. Nous serons invités à nous connaitre et à connaitre notre frère, notre sœur, à dépasser nos peurs, en luttant contre les préjugés, à favoriser l’échange par de multiples communications, à créer du lien et avancer ensemble vers un monde meilleur.

Mais si je vous parle déjà de fraternité et de cet événement automnal c’est parce que, pour vivre la fraternité, quoi de mieux que d’exercer l’hospitalité ? Nous avons besoin de vous : si vous êtes prêt à accueillir un ou plusieurs participants chez vous alors contactez moi (evelyne.schaller@wanadoo.fr)  et nous offrirons gite et fraternité pour Protestants 2017.( Edito dans le Nouveau Messager 37)

PROTESTANT EN FETE , un temps de fraternité ! Des bulletins d’inscriptions sont à votre disposition dans les Nouveaux Messagers, inscrivez vous rapidement nous avons réservé une cinquantaine de places ! Vous pouvez aussi demander le formulaire à votre pasteur !

Bel été à vous !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Mot du Pasteur mois de Juin

Mot d’ordre: « Je ne te laisserai pas partir sans que tu m’aies béni » Genèse 30, 27Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » Actes 5,29

 de684a80

 

PRIERE : « VIENS ESPRIT »

Comment pourrions-nous vivre selon l’Evangile sans l’intervention de ton Saint Esprit ?

Aussi nous te demandons : viens Esprit de miséricorde, viens et nous irons porter avec nos frères la misère qui leur détruit l’âme et le corps.

Viens Esprit de douceur, viens

Et nous irons poser sur nos frères la bonté qui est le pain de chaque jour.

Viens Esprits de pauvreté, viens

Et nous irons donner à nos frères ce que nous possédons et qui leur manque.

Viens  Esprit de paix, viens

 Et nous irons construire avec nos frères la terre promise du même droit pour tous.

Viens Esprit de justice, viens

Et nous irons lutter avec nos frères pour la dignité qu’on leur enlève.

Viens Esprit de consolation, viens

Et nous irons offrir à nos frères en larmes le réconfort de notre espérance.

Viens Esprit des croyants, viens nous rendre semblable à celui qui, pour donner naissance à une autre terre, a laissé son corps brisé, Comme du pain  rompu, à ceux qui ont faim de vérité.

Viens Esprit de Dieu

Viens tailler en nous l’esprit de l’Evangile !

Charles Singer

Mot du Pasteur Mai 2017

MOT BIBLIQUE

« Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel. » Colossiens 4, 6

111066897

 

Méditation 

Le verset biblique de ce mois de mai fait référence à une parole du Christ qui nous invite à être lumière du monde et sel de la terre .

Tu es sel pour la terre. Tu es lumière pour le monde. Jésus nous appelle à mettre notre grain de sel dans la terre. A éclairer le monde de cette lumière qui nous habite.

Qu’est ce que le sel ?C’est un tout petit cristal, un grain, sans éclat, sans grande valeur.

Tout seul, on ne l’aime pas. On dit alors que c’est trop salé ! Mais il est là pour être mélangé avec d’autres  choses à manger ! Il est fait pour être mis dedans ou mis avec.

Alors, être grain de sel pour la terre, c’est un peu la même chose ! C’est se mettre dans la pâte de l’humanité, se mélanger, parce que tout seul, la vie est bien fade. Nous avons besoin des autres pour que notre vie ait du goût… Et ils ont aussi besoin de nous ! Vous êtes le sel de la terre, gardez votre saveur, elle est unique, précieuse, elle est de Dieu.

Vous pouvez donner à la vie une saveur, un bon goût, l’envie de la croquer à pleines dents. Alors, quand le goût est fade ou trop amer : mets ton grain de sel ! Un grain d’humour, un grain de tendresse, un grain de respect, un grain d’amour.

Et soyez sûr de la promesse de Dieu par Jésus Christ : il nous accompagne dans notre mission, celle de révéler le goût et les couleurs de la vie .Alors soyons sel et avec grâce , c’est-à-dire avec amour, compassion douceur, fraternité.

 

Mot du Pasteur Avril 2017

Mot biblique « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. » Luc 24, 5 et 6

 resur

Mot du pasteur :

 

L’Evangile de Luc est d’une grande sobriété. Il  déroule un récit de la résurrection de Jésus où transparait uniquement la perplexité devant la pierre roulée et le tombeau vide. Alors que les femmes qui découvrent ces éléments restent plongées dans une sorte d’obscurité, deux hommes se tiennent devant elles en habit de lumière.  « LE vivant n’est plus parmi les morts. Souvenez-vous de la Galilée, lorsqu’il était encore avec vous. » Oui elles se souviennent.

Commence alors… Qu’est ce qui commence ? Une sorte de levain se met à agir en elles, un levain qui soulève le voile sombre de l’obscurité et de la terre qui engloutit, et de proche en proche gagne la grâce qui permet de croire l’impensable. Pour l’apôtre Jean le récit de la résurrection se passe dans un jardin avec une confusion : Marie et le jardinier. Avec une reconnaissance par le nom ce simple dialogue : « Marie », «  Maitre » ! Et dans l’Evangile de Marc, elles sont encore là, ces femmes, au levé du jour pour honorer, embaumer le corps mais  fuir loin du cimetière car la pierre est enlevée et il n’est plus là ! Seul messager : un homme en habit de lumière. Et elles se mettent en route, d’abord incertaines, vacillantes, apeurées,  mais finalement elles annoncent l’Evangile : Christ est avec nous, il nous précède et nous attend.

La vérité ne se démontre pas, elle est là tout simplement lorsqu’une parole sonne juste comme on dit d’un musicien qu’il joue juste. La parole devient alors Parole. C’est alors la Parole de Pâques : il est ressuscité, il est vivant, ici dans nos vies et ailleurs, dans le monde de l’obscurité. Il est vivant, parmi nous.