Mot du Pasteur Juin 2016

myriamMot d’ordre: « Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il a été pour moi le salut »
Exode 15,2

Le mot du pasteur :la petite, la grande vois des émotions
Le mot d’ordre de ce mois de juin correspond au thème de notre culte intergénérationnel. Dans la bible, Dieu et les hommes se parlent souvent en musique, en chansons, en poèmes, avec des instruments et en dansant. En témoigne largement le livre des psaumes, où les paroles se chantent à la lyre, à la cithare, au son du cor , du tambourin ou de la trompette.
Ici, ce sont les paroles de chant de Myriam, la sœur de Moise. Cette Myriam, qui, cachée dans les roseaux, surveille le devenir de son petit frère Moise déposé dans un frêle berceau de roseaux. C’est elle qui a l’audace de s’avancer vers la princesse qui vient de le découvrir pour proposer qu’il soit allaité par sa propre mère ! Le temps passe, le Nil crût puis décrut, et Moise devient grand. On connait la suite. Mais se souvient-on de Myriam ??Elle fait partie de l’exode et traverse la mer rouge à pied sec avec le peuple d’Israël. Et quand le passage est fait, là où Moise commence son chant de bénédiction, elle arrive à faire entendre sa voix de femme nomade : frappant du tambourin elle entraine dans sa danse, dans sa joie, d’autres femmes. En gestes souples, en éclats des étoffes bariolées, au son des voies aigües. Elles aussi entonnent de tout leur être de tout leur corps et leurs sentiments la petite, la grande voix des émotions.