Mot de la Paroisse mois de Mars 2019

L’hiver est derrière nous et l’obscurité a fait peu à peu place à la lumière. « L’obscurité ne peut chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine ; seul l’amour le peut. » (Martin Luther King 1962).

« C’est vous qui êtes la lumière du monde » nous dit Jésus dans le sermon sur la colline en Mathieu 5, v. 14 et suivants. « Votre lumière doit briller devant les hommes afin qu’ils voient le bien que vous faites et qu’ils louent votre Père qui est dans les cieux.»

Notre « lumière doit briller devant les hommes » : qu’est-ce que cela veut dire ? Si je prends du temps pour apporter une aide à quelqu’un, si je m’investis pour soutenir telle ou telle personne traversant une période difficile, j’attirerai l’attention sur moi, on remarquera ma bonne volonté, ma grande compassion et j’aurai fait bon effet en prétendant résoudre un problème difficile… !

À moins que de tels objectifs personnels sous-jacents liés à nos ambitions ne soient pas très lumineux ?

Est-ce que « les hommes voient le bien » que nous faisons ? Nous avons tous plein de qualités et quelques défauts… ! Chacun avance sur son chemin de vie avec les outils qu’il a à sa disposition. Si les outils sont mauvais, il y a fort à parier que les résultats le seront également. Et ce que les autres, (pas nous évidemment !) repèrent prioritairement, ce sont nos dérapages, nos faux pas, nos égarements, nos manquements, et à ce propos, les conversations vont rapidement bon train… À moins qu’il s’agisse de changer de regard pour repérer en priorité le bien ?

Alors comment les hommes en arriveront à « louer le Père qui est dans les cieux» ?

C’est en suivant l’exemple du Christ, que notre lumière sera vraiment lumière, et que d’autres autour de nous s’en étonneront et et comprendront que c’est l’œuvre de Dieu qui opère dans nos vies .

Sommes-nous capables d’apprendre de nos erreurs, de les reconnaître pour nous-mêmes et de les faire connaître aux autres ? Pour ne pas les répéter encore ? Choisissons-nous le chemin qui nous mène vers le haut, vers « la pensée de l’éternité que Dieu a mis dans le cœur de tout homme » ? Cela ne nous empêchera pas de redouter la difficulté du parcours : nous ne faisons pas toujours que « le bien »… Le Père dans les cieux qui nous a donné son souffle de vie, nous accompagne et nous enseigne et c’est donc à Lui que revient la louange.